Présentation chez L’Harmattan en 2018 : « Sourire des premières vagues en Camargue »

Saintes-Maries-de-la-Mer, France, 2017, Impression Digitale Sur Toile, 50 x 70 cm

Trois événements organisés par la maison d’édition L’Harmattan au mois d’avril 2018 pour présenter ses écrivains avec cette photo que j’ai prise pendant le voyage en Camargue en France. Je ne sais pas trop pourquoi cette photo touche particulièrement les intellectuels et les artistes. A cause de sa simplicité malgré tous ses détails sophistiqués des vagues? Ou tout simplement par sa chaleur de la mer Méditerranée, sa fragilité pure? 

J’aime pour ma part ce sourire des vagues accueillantes au bout du voyage à la plage chauffée par le soleil de bonheur. Ce sourire me rappelle toujours ma première promenade à la plage de Cadaques dès mon réveil du matin en plein soleil. J’étais émerveillé par un sentiment de liberté totale, épanouissement inattendu de la vie que m’a apporté la poésie de Paul Valéry, éternel poète de la mer Méditerranée du « Cimetière marin ». Au delà de toutes les souffrances qui m’accablaient dans une solitude minérale de caverne des morts, j’ai compris soudainement, en regardant ce sourire des vagues, que la vie mérite d’être vécue.

       Les photos sont pour moi des écrits qui expriment la valeur ineffable de la vie. C’est une façon d’écrire un poème sur la vie à ma manière. Mon style n’en serait pourtant pas d’abréger la vie en des mots abstraits, mais de l’amplifier en nouvelles images concrètes éclatantes. Une autre réalité qui augmente la réalité par un simple regard. Mes photos ne sont ainsi jamais plates malgré leur présentation sur toile comme des tableaux.

Eden Jung-Wook Park